Présence-Écoute à l’URSP Maurice ABIVEN

Bénévole à ABIVEN : une exigence au service des patients.
mercredi 29 septembre 2010
par  Alberte, Arlette, Claire

Avec l’extension d’une aile supplémentaire à sa maison de convalescence de Betharram, la Fondation Miséricorde a ouvert en juin 2008, douze lits de soins palliatifs. C’est l’unité régionale de soins palliatifs Maurice Abiven.

Trois bénévoles de l’Aspec faisant partie du groupe Présence-Écoute de Baclesse se sont portés volontaires pour y visiter les malades, ceci depuis 20 novembre 2008.

Unité Maurice Abiven
Les modalités de cette intervention des bénévoles ont été officialisées lors d’une rencontre entre les responsables des soins à Abiven et ceux de l’ASPEC.

Les bénévoles sont présents les mardi, mercredi et jeudi. Les visites se font sur des horaires d’après-midi et peut-être en fin de soirée pour ceux qui le peuvent.

La présence des bénévoles est affichée sur le tableau dans chaque chambre. Il est dit que les malades seront informés de la présence des bénévoles et qu’avant chaque visite le médecin ou l’infirmière transmettra aux bénévoles les renseignements sur les besoins des malades - et ceci est fait chaque fois.
La psychologue peut apporter son soutien à l’équipe des bénévoles.

Les chambres sont vastes, des grandes baies ouvrent sur le parc ou sur le canal, ce qui est intéressant pour ceux qui peuvent s’en réjouir.
Les malades sont apaisés. C’est une unité de soins silencieuse, calme et respectueuse ...

Témoignage de bénévoles :

Pour être bénévole à Abiven, où l’équipe est présente depuis l’ouverture, il faut avoir un oubli de soi, de l’humilité et beaucoup d’amour de l’autre.

Pour le malade, il est important de lui rendre la grandeur d’âme face à la déchéance physique, sa dignité, de l’écouter.

Accueil Maurice AbivenSi je fais cet accompagnement , c’est pour éviter que les malades ne meurent seuls, c’est pour faire avec eux le dernier bout de route.

Nous avons la chance d’être dans une petite unité où nous sommes complémentaires de l’équipe soignante. C’est un lieu rempli de douceur et de sérénité.

Pratiquer l’accompagnement dans cette Unité de Soins palliatifs est un privilège, car le bénévolat est facilité par la structure du lieu, le projet d’une équipe ainsi que celui de l’établissement qui nous reçoit, et cela dans le cadre de la loi du 9.6.99 sur les soins palliatifs.

Mais maintenant est apparue la nécessité de recruter, de sélectionner et de former des bénévoles.

Je terminerai par cette phrase de mère Théresa qui résume tout :

« La mort est supportable si elle est accompagnée d’un minimum d’amour »

Pour nous, nous accompagnons jusqu’à la rive mais nous ne la traversons pas.

Presse et Médias


JPEG - 62.6 ko

JPEG - 79.1 ko
Roselyne Bachelot, Ministre de la santé, visite le Centre Abiven

Commentaires  (fermé)

Navigation

Articles de la rubrique

  • Présence-Écoute à l’URSP Maurice ABIVEN

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

10 septembre 2016 - CISS - Face à la fin de vie d’un proche

Dans le cadre de ses activés, le Collectif Interassociatif sur la santé (CISS) organise une (...)

7 juillet 2015 - Sophrologie et Relaxation pour les patients de Baclesse

Les Rencontres ERI du Centre Fançois Baclesse annoncent le programme de Relaxation et/ou de (...)

15 avril 2015 - Devenir bénévole : une nouvelle formation prévue pour septembre 2015

L’ASPEC (association d’accompagnants bénévoles en soins palliatifs du Calvados) recrute de nouveaux (...)