" Fin de vie, autonomie de la personne, volonté de mourir »

Autour de l’avis 121 du Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE)
mercredi 3 juillet 2013
par  A. LE GALL

Le 1er juillet 2013, le Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) vient de publier et de rendre au Président de la République son Avis N°121, relatif à la " Fin de vie, autonomie de la personne, volonté de mourir ».

« Fin de vie, autonomie de la personne, volonté de mourir »

Pour prendre connaissance de l’intégralité de ce document, cliquer sur ce lien.

  • À cette occasion le Dr Vincent Morel, président de Société Française d’Accompagnement et de soins Palliatifs (SFAP) a pu développer les commentaires sur ces diverses recommandations du CCNE.
  • Le président de la SFAP a également précisé ses points-de-vue dans un édito :

Communiqué de presse de la SFAP :

Avis 121 du CCNE
 « Fin de vie, autonomie de la personne, volonté de mourir  » 


La SFAP plaide pour la mise en place d’une véritable politique de la fin de vie en France

Après la remise du rapport Sicard en décembre dernier, puis la publication de l’Observatoire National de la Fin de Vie « vivre la fin de vie chez soi » en mars 2013, la SFAP estime que l’avis 121 du CCNE va dans le sens des attentes de nos concitoyens : mieux définir et promouvoir une véritable politique de la fin de vie en France. Les soins palliatifs contribuent en effet à ce que chaque patient soit assuré qu’il sera soigné selon les préférences qu’il pourrait exprimer, qu’il ne subira pas d’acharnement thérapeutique et qu’il sera soulagé efficacement de ses symptômes d’inconfort. 

La SFAP considère qu’il est de la responsabilité de la société de garantir cette assurance, à tous les français, quels que soient leur âge, leur pathologie et leur lieu de vie par la mise en place d’une offre de soins palliatifs de qualité accessible à tous. En 2013, il reste inadmissible que seule une personne sur deux, dont l’état le nécessite, puisse bénéficier en France de soins palliatifs. Le manque de développement des structures et l’inégalité d’accès aux soins palliatifs en France, en particulier au domicile, a aussi été dénoncée par le CCNE : «  c’est la lutte contre les situations objectives d’indignité qui doit mobiliser la société et les pouvoirs publics : non-accès aux soins palliatifs pour tous, isolement de certaines personnes à la fin de leur vie, mauvaises conditions de vie et défaut d’accompagnement des personnes malades et handicapées. » 
 

Dans cette lutte contre « les situations d’indignité », le CCNE considère qu’une dépénalisation de l’euthanasie ou du suicide assisté serait un signal d’abandon adressé aux personnes les plus fragiles et les plus vulnérables (personnes gravement malades, handicapées ou tout simplement âgées). Il rejette donc majoritairement toute idée d’une dépénalisation de l’euthanasie ou du suicide assisté, rejoignant en cela les conclusions du rapport Sicard qui soulignait déjà que toute législation sur l’euthanasie portait en elle-même les risques de dérive et d’absence de contrôle. 
 
Comme le CCNE, la SFAP souhaite également que chaque malade qui le nécessite puisse bénéficier des bonnes pratiques professionnelles sur la sédation : elles sont précises, elles sont claires et elles sont validées par la Haute Autorité de Santé depuis 2009. Les patients et leurs proches devraient ainsi être rassurés sur le fait que la sédation est aujourd’hui une pratique communément mise en place afin que les patients puissent «  dormir avant de mourir » s’ils présentent un symptôme insupportable. La SFAP rappelle que l’objectif de la sédation n’est pas d’influencer la survenue du décès mais bien de soulager le patient.
 



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

9 mai - Soleil, peau et cancer : risques, précautions et traitements

Le Centre François Baclesse via son Espace de Rencontres et d’Information organise une (...)

17 mars 2015 -  et 31 mars : Oser parler du deuil, sous l’égide de Vivre son deuil Caen

Vivre Son Deuil Caen présente une rencontre ouverte à tous sur le thème :
« Oser parler du deuil » (...)